Sitôt pêché, le poisson est préparé. La chair de poissons est hachée, lavés, puis la pâte ainsi obtenue est pressée.

Elle est alors mélangée avec les autres ingrédients (blanc d’œuf, fécule de pomme de terre ou d’amidon de blé, huile de colza…) puis cuite à la vapeur et enroulée (en ce qui concerne les bâtonnets) pour former la forme souhaitée du surimi.

Le surimi est alors pasteurisé pour assurer une conservation optimale. Le surimi Coraya est enfin réfrigéré en dessous de 4°C, prêt à être transporté jusqu’aux points de vente.